Archives de catégorie : Points de vue

LE POUVOIR DE L’INTUITION

Enfant, je pense que notre intuition est assez développée et, à mesure que nous grandissons, certains d’entre nous la perdent un peu. Elle a tendance à s’estomper et à s’enfouir; la plupart du temps, à cause de notre éducation, des règles de la société, de la façon dont nous voulons nous intégrer dans la vie, de la peur du jugement …
D’après le dictionnaire, l’intuition est: « la capacité de comprendre quelque chose immédiatement, sans avoir besoin d’un raisonnement conscient ». J’ajouterais même à cela, que c’est notre capacité à savoir tout de suite si quelque chose est bien ou mal pour nous. C’est un sentiment que chaque cellule ressent, mais pour moi, il se situe principalement dans le cœur et les tripes.
En ce qui me concerne, mon intuition a toujours été présente dans ma vie mais pendant longtemps, j’ai cherché à la dissimuler consciemment, certainement parce que je ne lui faisait pas confiance. Je pense que cela a commencé quand je suis devenue adolescente ou peut-être même plus tôt, avec mon groupe d’amis et que je voulais m’intégrer et ressentir ce sentiment d’appartenir à un clan. Oh, les choses que nous faisons lorsque nous voulons être acceptés, alors même lorsque notre intuition crie le contraire!
J’ai aussi grandi en comprenant qu’il est préférable d’être gentille avec les gens et de ne pas faire trop de bruit en menant sa vie. Comme l’adage le dit: « pour vivre heureux, vivons cachés ». Donc j’ai fait cela pendant très longtemps. Et bien que ce soit une façon de vivre tout à fait honorable, c’est aussi ce qu’ils appellent ici « jouer petit », surtout si vous avez de plus grands rêves et des plus grandes idées en tête pour vous-même.

Venir à New York en 2000 a été un moment charnière pour moi et mon intuition. Étant dans un nouveau pays et une énorme ville (je viens d’une petite ville de France), ne connaissant pas la langue et n’ayant pratiquement pas d’argent, je devais beaucoup compter sur mon intuition pour pouvoir faire confiance aux gens et prendre des décisions. Mais ce n’est que lorsque j’ai commencé à pratiquer le yoga et à étudier sa philosophie que j’ai surtout compris à quel point notre intuition est importante. Elle est notre phare, notre étoile du nord nous orientant dans la bonne direction.
Parfois, je lutte encore pour réconcilier mon intuition et mon esprit de raisonnement, sans même mentionner le fait que mon signe astrologique est balance donc l’indécision fait partie de ma personne. Ce n’est pas facile tous les jours! Mais, je me suis efforcée d’affiner mon intuition, de la rendre plus forte et de la laisser prendre davantage de place dans ma vie. Au final, il s’agit de l’écouter plus et de lui faire confiance plutôt que d’entendre un petit murmure d’intuition et de le glisser immédiatement sous le tapis, comme si de rien n’était. Et bien sûr, il ne s’agit pas non plus de tomber dans l’excès inverse, et de ne plus être en mesure de faire la différence entre notre intuition et nos fantasmes, car parfois, la frontière est très mince.
Je parle ici de quelque chose que l’on ressent et que l’on comprend profondément dans notre cœur comme étant la vérité.

D’après ma propre expérience, cela demande des efforts pour raviver notre intuition, surtout si cela ne vient pas naturellement pour nous et bien sûr, comme tout le reste de la vie, plus nous le faisons, plus cela devient facile.
Voici quelques-uns des outils et des pratiques que je fais pour m’aider à renforcer mon intuition:
. méditation quotidienne: pour moi, cette pratique est fondamentale et me permet de connecter quotidiennement avec mes sentiments, mes émotions, mon état d’esprit. C’est aussi un excellent moyen d’écouter. D’écouter son intuition, d’écouter ce que l’univers a à nous dire. C’est aussi un moyen d’aider à supprimer les distractions et à revenir dans le moment présent.
. en toute sincérité, je n’écris pas dans un journal, mais je sais (c’est mon intuition qui parle ici!) que c’est un moyen très efficace pour affiner son intuition. Ecrire ses pensées mais surtout celles qui nous semblent si merveilleuses et qui nous font nous sentir bien, mais en même temps, peut-être qu’elles nous effrayent ou qu’on se sent pas assez (bons, forts, matures, stables, en forme …) pour les réaliser.
Vous avez peut-être même constater que certaines d’entre elles reviennent souvent et prêtez-y attention, car elles essaient de vous montrer le chemin. Je fais cet exercice mentalement ou parfois j’écris sur mon téléphone, mais je pense que si j’écrivais sur un support papier régulièrement, cela aurait encore plus d’impact.
. prendre du temps seul sans distraction, entouré par la nature si possible. New York est tellement toujours dans l’action et si bruyante que parfois, il est difficile de s’entendre penser! C’est pourquoi je chéris ces moments d’apaisement qui m’aide à me regénérer.
. apprendre à mieux se connaître, la façon dont on est, comment on interagit avec les autres, ce qui nous fait du bien, ce qui ne nous plaît pas … au travers de lectures spirituelles, d’une étude de son thème astral, de séances avec un psychologue, de sessions avec des guérisseurs … tout ce qui nous aide à mieux comprendre qui l’on est.
. lire, écouter des podcasts, rencontrer des personnes qui nous inspirent et qui nous montrent que ce que l’on souhaite faire est possible. Et assurez-vous que votre « feed » de réseaux sociaux soit une source d’inspiration et non une source de comparaison, de jugement qui vous vide de votre énergie.

C’est un processus mais pour moi, il en vaut la peine car il me rapproche de ce qui me fait sentir en harmonie dans ma vie.

Voici un exemple où j’ai suivi mon intuition: cet été, on m’a offert la possibilité d’enseigner une classe dans une ancienne chapelle sur Shelter Island (l’île où j’enseigne l’été). Tandis que le tâche de promouvoir une nouvelle classe et de faire venir des personnes peut sembler décourageante, il m’est apparu comme une évidence de tenter le coup car l’espace était tout simplement parfait. Et devinez quoi; le cours a vraiment bien fonctionné cet été et ce fut un vrai plaisir d’enseigner là-bas.
Voici un exemple où je n’ai pas suivi mon intuition: il y a quelque temps, j’ai accepté d’enseigner un cours particulier à un homme qui avait assisté à une série de classes pour débutants que j’enseignais à Yogaworks. J’ai bien ressenti qu’il me regardait d’une manière qui ne reflétait pas seulement un intérêt pour le yoga mais je n’étais pas complètement sûre non plus. J’y suis allée, nous avons commencé la séance et, alors qu’il était dans une certaine posture assise, disons que j’ai vu plus que ce que je voulais voir car il ne portait pas de sous-vêtement sous son short. J’aurais dû suivre mon intuition sur ce coup là…

J’ai aussi remarqué que la plupart du temps, j’ai une meilleure intuition pour les autres que pour moi. J’arrive à ressentir ce qu’ils peuvent vivre, leurs emotions et ce qu’ils devraient faire. Et en fait, cela me paraît normal, car je ne suis pas impliquée dans leur vie autant que dans la mienne, il m’est donc plus facile de voir plus clairement pour eux car je ne suis pas aussi affectée par le résultat final.

Essayons donc d’abandonner nos peurs, nos attachements et nos croyances limitantes à mesure que nous nous reconnectons de plus en plus à notre intuition.

Comme toujours, merci de lire.
Namaste,

Share this PostTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Share on Facebook
Facebook

Questions/réponses sur les bienfaits du yoga comme thérapie alternative

7bbd0386-8db4-43b4-8d21-3426df89c5d5

 

Questions/réponses sur les bienfaits du yoga comme thérapie alternative.

Une de mes amies m’a contactée pour me poser quelques questions au sujet d’un mémoire qu’elle écrit sur les bienfaits des thérapies liées au corps et à l’esprit. Elle m’a posée des questions sur le yoga. Je souhaitais partager mes réponses avec vous.

 

Quel impact le yoga a ou pourrait avoir sur nos sociétes modernes?Il est gigantesque! Plus les sociétés dans lesquelles nous vivons sont trépidantes, frénétiques, plus la pratique du Yoga est nécessaire pour faire le contre poids. Les gens sont de moins en moins en connexion avec eux-mêmes, ils perdent la compréhension de qui ils sont vraiment. La communion avec la Nature devient aussi de moins en moins présente dans notre monde moderne. Les gens sont sous pression au travail, à la maison et toujours joignables sur leurs portables et via e-mails. Ainsi, la vie est devenue pleine de stress. Un stress chronique; ce mal vicieux qui engendre de nombreuses maladies et parfois même la mort. Au Japon, par exemple, ils ont un mot pour décrire quelqun qui meurt en raison d’un niveau de stress trop important au travail.
Il a été observé que le yoga aide les gens à se relaxer et à mieux accepter ce qui se passe dans leur vie, leur permettant alors de mieux gérer leur stress. En pratiquant le yoga, ils enclenchent le système parasympathique qui combat les effets du stress et permet au corps de se réparer et de guérir.Penses tu que le yoga est devenu plus populaire et important par rapport aux dernières décennies? Et si oui, comment et pourquoi?Sans aucun doute! Mon expérience est basée aux Etats Unis et plus particulièrement à New York. Sur les 20 dernières années, le yoga est devenu très répandu. Il est passé dans la culture de notre société, il est devenu courant et on le voit souvent utilisé dans des publicités pour vendre des produits ordinaires. Le yoga est maintenant partout, à chaque coin de rue de New York. De nos jours, les formations de professeurs de yoga sont offertes dans quasiment chaque studio de yoga.
Je pense que le yoga a pris une telle ampleur pour deux raisons. Tout d’abord, comme je l’ai expliqué dans la première question, les gens se sentent perdus, totallement déconnectés de leur essence. Le yoga a le potentiel de les ramener dans le moment présent et de les aider à découvrir les différentes facettes de leur être pas à pas. Cela attire de plus en plus de personnes qui se sentent submergées par le travail, la famille et la société.
La deuxième raison est que les américains sont portés sur leur aspect physique et leur corp. Aujourd’hui, la facon dont le yoga est présenté aux gens a beaucoup avoir avec renforcer le corps et l’étirer, ce qui est très attirant pour beaucoup. De nombreux élèves débutent la pratique du yoga pour se sentir mieux dans leur corps mais ils réalisent rapidement que le yoga est beaucoup plus que cela: la connexion avec la respiration, la méditation, la spiritualité… Il s’agit d’une philosophie de vie.De ta propre expérience, est ce que le yoga est pratiqué principalement par des personnes ayant des revenus élevés ou s’addresse t’il à toutes les couches sociales?De par mon experience, le yoga est pratiqué par tout le monde: depuis les bébés avec leurs mamans, aux enfants, adolescents, adultes jusqu’aux personnes agées peu importe leurs revenus et leur sexe.
Les personnes qui ont des revenus plus élevés auront tendance à prendre des cours particuliers plutôt que d’aller dans un cours collectif mais c’est la seule différence.A ton avis, quel est impact le yoga peut avoir sur les jeunes (personnes entre 14 et 24 ans)?

Le yoga a un profond impact sur le développement de la personnalité d’une jeune personne, ses valeurs et sa compréhension d’elle-même mais aussi des autres.
Des valeurs comme la compassion, l’acceptation, le pardon, la patience, la bienveillance et la force se forgent lorsqu’on pratique le yoga. Les jeunes s’intéressent alors plus aux autres et à la planète Terre, ils comprennent que tout est interdépendant. Ils sont aussi mieux armés à faire face aux difficultés et ils comprennent que ces dernières font partie intégrante de la vie. Ils sont plus ancrés et généralement ils obtiennent de meilleurs résultats dans leurs études car ils savent mieux gérer leur stress.

 

Est-ce que l’âge auquel quelqun commence à pratiquer le yoga a de l’importance?

Plus une personne commence à pratiquer le yoga à un jeune âge et plus les effets seront prononcés. Avec l’âge, le plus difficile est d’être conscient que nous avons créé des schémas émotionnels et mentaux. Une fois cette conscience installée, alors il faut arriver à les briser afin de définir de nouveaux schémas plus utiles et sains. Ainsi, le plus tôt on commence à pratiquer le yoga, le mieux car notre terrain mental et émotionnel est quasi vierge.

Même si tu n’as pas travaillé particulièrement avec des gens atteints de dépression, comment, à ton avis, le yoga pourrait aider ce genre de patients?

Le yoga serait très utile pour les personnes atteintes de dépression. Cette condition les rend souvent léthargiques et ainsi, le simple fait de les faire bouger et de les aider à se connecter à leur respiration aura un effet immédiat. Notre énergie, ce que l’on appelle « Prana » en Sanskrit, est transportée par la respiration donc plus le corps s’ouvre, plus le souffle sera profond et plus l’énergie va circuler librement. Les personnes déprimées ont tendance à fermer leur poitrine et laisser leurs épaules rouler vers l’avant et le sol pour se protéger. Ainsi, des postures telles que des flexions arrières douces par exemple, aideront à combattre cette tendance.
Leur enseigner la méditation sera aussi une technique précieuse pour les personnes souffrant de dépression. Les études ont montré que grâce à la méditation, on peut reprogrammer son cerveau et activer des parties associées à la compassion, la bienveillance.

De ton travail avec d’autres patients, quelles réactions ou améliorations as tu remarqué dans leur comportement et leur rétablissement?

En plus de travailler avec des personnes qui ont des blessures physiques (il s’agit ici plus d’un travail de réeducation), je travaille avec des femmes enceintes, des femmes qui font des FIV (Fécondation In Vitro) ainsi que des personnes atteintes de cancer. Tous, doivent gérer de l’anxiété et du stress à des degrès différents en fonction de leur situation. C’est surtout vrai pour les femmes qui réalisent une FIV et les gens atteints de cancer. La peur que la FIV ne fonctionne pas alors que le processus est extrêmement exigeant tant sur le plan psychologique que physique; l’anxiété de perdre la bataille contre le cancer ou lorsqu’ils parviennent à le combattre, la peur qu’il reviendra.
Le yoga les aide à être plus en connexion avec leur corps et à reconnaître et accepter leurs émotions et ce qu’ils vivent.
En utilisant des pranayamas (techniques de respiration), des postures reposantes avec beaucoup de support sous le corps pour lui permettre de se relacher complétement et de la méditation, ces personnes arrivent mieux à gérer les difficultés que posent leur condition. Ils deviennent plus calmes et plus en confiance. Ils parviennent à déclencher leur système parasympatique. Nous savons scientifiquement que lorsque ce système est activé, alors le corps commence le processus de guérison avec plus d’aisance ou que les chances de tomber enceinte deviennent plus importantes.

Penses tu que l’espace (ou l’architecture de l’environnement) où le yoga est pratiqué a une influence sur les thérapies et sur les personnes qui souffrent par exemple de dépression? Est-ce un critère primordial ou secondaire?

Si quelqun souffre de dépression alors oui, je crois que l’espace où le yoga est pratiqué a beaucoup d’importance. Il doit est extrêmement propre, sans encombrement, avec des couleurs douces et apaisantes, une vue sur la nature serait idéal, la lumière du soleil pénétrant l’espace, l’utilisation de l’aromathérapie aidera aussi.
En fait, ce type d’environnement, sera un atout important quelle que soit la condition de la personne. Un des principes de la philosophie du yoga est « saucha » ce qui signifie pureté, propreté: de notre corps bien sûr mais également de l’endroit dans lequel le yoga est pratiqué.
Ceci étant dit, je pense que l’élément le plus important est le professeur. Son comportement, sa voix, la façon dont il/elle interagit avec les personnes. Le professeur, grâce à sa compassion, sa capacité d’écoute, ses connaissances, doit créer un environnement où les patients se sentent en sécurité et pris en compte. C’est la seule façon pour qu’ils soient réceptifs et puissent commencer leur processus de guérison.

Yoga Selfie

Alors que le yoga devient de plus en plus populaire et rentre dans la vie courante, les « selfies » de yoga envahissent les réseaux sociaux américains.

Jusqu’à présent les photos étaient plutôt gentilles et un moyen de faire partager sa passion et d’inspirer ses élèves.

Mais entre l’explosion des réseaux sociaux (particulièrement d’Instagram) et le boom du yoga, la combinaison des deux semble avoir pris des proportions incontrôlables et qui vont même parfois, à mon avis, à l’encontre de ce qu’est le yoga.

 

hilaria warrior.jpg

Hilaria Baldwin en posture du guerrier 3 en train de promener son bébé à New York

 

Les réseaux sociaux sont un moyen remarquable de rester connecté aux pratiquants et de faire rapidement connaître son actualité: stage, cours, formations, blog, vidéo… Ils sont également un excellent outil pour partager ses inspirations, points de vue et connaissances d’une manière interactive.

Personnellement, j’utilise une page de yoga sur Facebook et un compte Instagram qui me permettent de garder le contact avec mes élèves.

Par contre, ils sont aussi devenus une course à l’image et au toujours plus qui peut rentrer directement en conflit avec la philosophie du yoga.

En effet, un des enseignements de la philosophie du yoga, se base sur « donner une mort compatissante à l’ego » grâce à cinq règles de conduite à respecter en société. Il est louable de se demander si cette culture de l’image ne pousse pas au contraire à un renforcement et un gonflement de l’ego.

 

052814Yoga_Box02MS.jpg

Tara Stiles parcourant les rues de New York dans une voiture tansparente pour promouvoir les vidéos qu’elle a créées pour les clients des hôtels W.

 

nstagram a créé en l’espace de quelques années des célébrités de yoga basées uniquement sur leur physique, leur image. Et chacune essaie de pousser les limites plus loin: environnements exotiques et hors du commun, postures en sous-vêtements…

Parfois je suis vraiment inquiète sur l’avenir du yoga dans nos sociétés modernes. J’aime qu’on respecte l’origine du yoga, ses valeurs, ses principes et l’explosion des images plus acrobatiques les unes que les autres mises en ligne, la multiplication des styles hybrides de yoga, la course au succès rapide que certains cherchent, me fait me poser beaucoup de questions sur le message transmis.

Néanmoins, je garde confiance et ai la foi. J’ai la conviction profonde que les gens vraiment sérieux quant à l’apprentissage et la pratique du yoga savent faire la différence entre du pur commercial et quelque chose de plus authentique.

De mon expérience d’élève et grâce aux professeurs avec lesquels j’ai pratiqué et pratique aujourd’hui, je valorise énormément leur humilité. Beaucoup d’entre eux utilisent les réseaux sociaux mais toujours avec une approche mesurée et un message à faire passer.

 

Unknown-1

Hilaria dans sa voiture

 

Hilaria et Tara sont celles qui créent le plus de vagues dans la communauté yogique new yorkaise. Toutes deux font un déballage de leur image.

Hilaria Baldwin (nouvelle femme d’Alec Baldwin avec lequel elle vient d’avoir un enfant) met tous les jours en ligne sur Instagram une photo d’elle en train de faire du yoga. Elle se présente dans un contexte de vie quotidienne prenant des photos en poussant la poussette de son bébé ou sur sa gazinière et ce, la plupart du temps en talons.

Quant à Tara Stiles, critiquée pour son côté commercial et son manque de spiritualité, vient de faire le tour de New York dans une boîte de verre sur roues en prenant des postures de yoga pour la marque des hôtels W.

Personnellement je n’ai jamais pris de classes avec ces dernières ni ne les ai rencontrées et je ne me permettrais donc pas de juger ce qu’elles mettent en avant. Je serai par contre, intéressée de m’asseoir avec elles et de mieux comprendre leurs intentions.

Car je pars du principe que tout message est possible à transmettre à partir du moment où l’intention et bonne, respectueuse et justifiée.

 

www.facebook.com/celineantoineyoga

Instagram : @celineantoineyoga

 

Les nouveautés à la Conférence de Yoga à New York

Ce weekend a eu lieu l’annuelle conférence de yoga à New York: « Yoga Journal Conference ». Elle rassemble de nombreux professeurs venant de tous les Etats-Unis et attire des milliers de yogis.

www.yjevents.com/ny

 

Habitant à New York, j’ai la chance d’avoir accès à des enseignants incroyables. Cette année j’ai donc décidé de ne pas y participer.

Par contre, je suis allée faire un tour à la « market place » pour vous faire part des nouveautés.

Compte-rendu de mon escapade:

 

10322969_10152044785072816_337046343_n

« Yoloha »: le tapis de yoga fait 100% en bouchon et pneus recyclés. Il a l’avantage de se nettoyer tout seul, il est durable et anti-dérapant. Le design est sympa mais il coûte quand même 119.95$.

www.yolohayoga.com/products/corkyogamat

 

 

« Three minute egg »: la brique en courbe qui épouse les formes du corps. Elle est très agréable à utiliser.

www.threeminuteegg.com

10311968_10152044785442816_895067143_n

 

 

« Yoga Jellies »: des disques en silicone qui rembourre et donne du comfort pour les genoux, poignets, hanches, pieds… durant la pratique. Je trouve qu’il sagit d’une bonne idée mais moi qui suis plutôt dans le minimaliste, cela fait un autre accessoire à transporter.

www.yogajellies.com

10312060_10152044785207816_1248921652_n

 

 

« Tumeric Alive »: les jus préssés à froid au tumeric. Cette racine qui vient d’Inde aux propriétés anti-oxidantes et anti-inflammatoires est declinée dans diverses saveurs.

C’était très bon mais personnellement je préfère les saveurs un peu plus épicées.

www.tumericalive.com

10311963_10152044784102816_1495081769_n

 

 

« Organic India »: cette compagnie a développé toute une gamme de thés à base de Tulsi (aussi appelé le basilic sacré). Cette herbe est vénérée en Inde car elle a des pouvoirs de guerison.

J’ai goûté celui à la rose douce que j’ai beaucoup apprécié. Bonus: ces thés ne contiennent pas de théine.

www.organicindiausa.com/boxed-tea

10276366_10152044785732816_324679285_n

 

 

« Nature’s design »: a crée toute une ligne de verre avec des affirmations et/ou des symboles au fond du verre.

Voici celui qui m’a attiré l’oeil.

www.tcenergydesign.com.au/harmonic-resonance-symbols.html

10311854_10152044784742816_783341931_n

 

 

« Coco Jack »: des outils simples à utiliser qui permettent d’ouvrir une noix de coco en quelques secondes et trés facilement. J’ai essayé, ca marche!

www.coco-jack.com

10318829_10152044785337816_2104941964_n

 

www.facebook.com/celineantoineyoga

La fin des petits studios de yoga à New York City?

Ce ne sont pas les studios de yoga qui manquent à New York. Il est plus facile de trouver un endroit pour pratiquer le yoga qu’un supermarché. Et c’est tant mieux car avec les emplois du temps surchargés des new-yorkais, le yoga est devenu leur moyen de décompresser.

 

OMyoga_cyndi_twist

Cyndi Lee

 

Depuis quelques années, néanmoins, les petits studios de yoga ont la vie dure. Arriver à boucler les fins de mois peut déjà être un exploit en soi, mais les propriétaires des murs ne leur rendent pas la tâche facile.

Avec un marché immobilier en constante hausse surtout dans les quartiers branchés de New York, certains studios de yoga en sont réduits à tout simplement fermer leurs portes.

Et je ne parle pas des centres qui viennent d’ouvrir et ne peuvent s’en sortir au bout de quelques années mais de véritables institutions.

En général, les baux de location sont signés sur 5 ou 10 ans puis sont réévalués en fin de contrat. Les propriétaires ont tous les droits et peuvent renégocier le loyer à la hausse en fonction du marché actuel ou tout simplement refuser de donner la possibilité au locataire de renouveler le bail.

 

En juin 2012, Cyndi Lee; professeur de yoga renommée à New York; n’a pas eu l’option de renouveler son bail après 15 ans d’activité !! Ainsi, « Om Yoga » situé près d’Union square a dû fermer ses portes laissant une communauté de yogis dévastés.

 

Un scénario très similaire est malheureusement en train de se reproduire avec le studio « Virayoga » dont Elena Brower; célèbre yogi américaine; est la copropriétaire. Cette fois ci, l’option de renouveler le bail est donnée aux locataires, mais le loyer demandé est tellement cher qu’il leur est impossible de s’en sortir. Ce studio situé dans le quartier de Soho est en activité depuis 12 ans. Il fermera ses portes à la fin du mois de juin.

www.virayoga.com

 

elena-brower-virayoga-500x314

Elena Brower

 

Cette situation qui se produit encore plus régulièrement avec les restaurants est très inquiétante. Il serait vraiment triste que seules des grosses chaînes de yoga soient présentes sur le marché du yoga new-yorkais car elles seules ont les reins suffisamment solides pour gérer des loyers astronomiques. Espérons que la folie immobilière revienne à la raison afin d’offrir de la diversité et des studios intimes à une communauté de yogis grandissante.

Namaste.

www.facebook.com/celineantoineyoga

Audition de Yoga

Ces mots ne semblent pas forcément aller ensemble, mais le marché du yoga est devenu tellement compétitif aux USA et particulièrement à New York, que pour espérer avoir une classe sur le planning d’un studio, c’est souvent un passage obligé.

 

Admin-Auditions

 

Depuis 7 ans que j’enseigne, j’ai eu la chance de ne participer qu’à deux auditions et ce, au début de ma vie d’enseignante. Chance oui, car les auditions sont un processus stressant et créateur d’anxiété. Cela dit, elles sont aussi le seul moyen pour les propriétaires de studio de se faire une idée de notre enseignement.

Etant certifiée de la méthode Yogaworks, les classes que j’enseigne dans ces studios m’ont été données sans audition.

Néanmoins, les choses ont bien changées. Les 5 dernières années ont connu une explosion de nouveaux professeurs de yoga fraîchement diplômés et avides d’enseigner ce qui a engendré, un marché très compétitif à New York.

 

Lors d’une audition, tous les candidats sont habituellement rassemblés dans la même salle et ont entre 5 et 15 minutes pour faire leurs preuves. On leur demande parfois de préparer une petite séquence (meilleur scénario) ou de passer les uns après les autres et de continuer de façon intelligente la séquence de la personne précédente (scénario moins désirable).

Les responsables du planning sont la plupart du temps assis et observent les candidats ou il arrive aussi qu’ils prennent la mini-classe. En général, aucun retour n’est donné sur place; les responsables contactent les candidats par email les jours suivants.

 

Enseignant en plus de mes quatre classes collectives, de nombreux cours particuliers et des formations de professeurs de yoga, je n’ai jamais ressenti la nécessité d’enseigner plus de classes collectives car mon emploi du temps est chargé.

Ceci étant dit, un nouveau studio va bientôt ouvrir ses portes à New York: Yoga Shanti, crée par Rodney Yee et sa femme Colleen Saidman Yee.

Et il serait un honneur d’y enseigner car j’ai beaucoup de respect pour Rodney Yee.

www.yogashanti.com/hamptons/yoga-classes-in-nyc.php

 

yogashanti

 

 

Je me suis donc jetée à l’eau et suis allée à l’audition. Ayant maintenant l’expérience de mon côté, j’étais beaucoup moins nerveuse que pour les deux auditions du début de ma carrière, mais malgré tout, le processus peut être déstabilisant. Savoir que vous êtes jugée et scrutée sous tous les angles n’est jamais une expérience très agréable.

Rodney Yee et deux responsables du planning étaient présents. Ils prenaient la petite classe de 12 minutes minutieusement chronométrée qu’enseignait chacun. Contrairement à l’habitude, des retours étaient donnés par Rodney après chaque personne.

Les mots de Rodney après mon passage m’ont beaucoup touchée car je respecte et valorise son expérience. Ils étaient très positifs et je suis fière de vous annoncer que je commencerai à enseigner à Yoga Shanti dans quelques semaines!

 

Mes conseils lors d’une audition :

. Si l’on vous donne des directives sur la séquence que vous devrez enseigner, préparez-la. Pratiquez-la et enseignez-la.

. Restez malgré tout flexible et n’hésitez pas à vous eloigner un peu de votre séquence en fonction de l’énergie du moment. Allez dans le sens du courant.

. Renseignez vous le plus possible sur le style d’enseignement du studio et de ses propriétaires.

. Cela semble aller de soi, mais soyez polis, souriants et habillés de façon décente.

. Il arrive que les responsables vous demande d’enseigner autre chose que ce que vous aviez prévu. Ne paniquez pas, un bon enseignant doit savoir s’adapter à toutes situations.

. Enseigner aux élèves qui sont en face de vous et n’hésitez pas à donner des ajustements physiques. Les responsables aiment vous voir évoluer dans la salle et intéragir avec les élèves.

. Concentrez vous sur votre respiration si l’audition vous fait particulièrement paniquer. Plus vous vous concentrerez sur la respiration, plus vous aller vous ancrer.

. Faites des exercices de respiration et/ou des postures de yoga reposant et/ou de la méditation avant de vous présenter à l’audition pour calmer votre esprit et vos nerfs.

. Et finalement, soyez authentique. Ne cherchez pas imiter quelqu’un, laissez votre cœur parler.

 

Bon courage!!

 

www.facebook.com/celineantoineyoga

Lutter contre le froid

Depuis quelques semaines, des temperatures glaciales et la neige se sont abattues sur New York.

 

1544056_10151838553542816_262436129_n

Central Park sous la neige

 

J’ai alors observé si les yogis newyorkais changaient leur pratique en raison du temps. Il est intéressant de noter qu’ils continuent à braver le froid pour se rendre en cours. La discipline de vie américaine est vraiment impressionnante par rapport à celle des français. Qu’ils soient en vacances ou dans un rythme quotidien effréné, ils continuent leur routine physique alors que nous français, nous avons vite fait de tout décrocher.

Les classes qui ont beaucoup de succès en hiver sont les cours de yoga reposant. En effet, ils apaisent le corps et l’esprit, recentrent et sont un moyen de donner de l’amour et de l’affection à son corps. Je suis personnellement ravie de voir que ces cours deviennent de plus en plus populaires. Longtemps délaissés par les pratiquants, car pas suffisamment athlétiques, un changement dans les mentalités s’opère. Je recommande de prendre un cours de yoga reposant au moins une fois par semaine. Ces classes permettent de déclencher le système nerveux parasympathique responsable de lutter contre les effets vicieux du stress.

Les autres cours plus traditionnels restent abondamment fréquentés.
Depuis quelques semaines, j’ai mis l’accent sur les flexions arrière dans mes cours collectifs. En effet, nous vivons régulièrement des températures qui descendent à -12 et sont ressenties encore plus froides avec le vent. Le corps a pour automatisme de se protéger en se recroquevillant. Le dos s’arrondit, les épaules s’affaissent, la poitrine se ferme.
Ainsi, les flexions arrières sont le parfait antidote aux températures négatives.

 

Une des mes postures favorites qui allie flexion arrière et yoga reposant: la posture du poisson avec support

 

supported-fish_sc

 

Il vous suffit de postionner une brique de la moyenne hauteur sous les omoplates et une brique de la plus haute hauteur sous la tête.

Eloignez les bras du corps, paumes de mains tournées vers le plafond. Contrairement à la photo, je conseille de plier les genoux pour protéger le bas du dos.

Tenez cette postures pour plusieurs minutes en vous concentrant sur l’ouverture de la poitrine sur chaque inspiration que vous prenez.

 

Une autre de mes postures favorites pour ouvrir le centre du coeur et apaiser: Supta Baddha Konasana.

 

Unknown-2

 

Le traversin est postionné le lond de la colonne vertébrale, légèrement éloigné du bassin. Placez une couverture sous la tête. La sangle se place autour du bassin et sous les pieds joints. Vous pouvez egalement utilser des briques ou des couvertures sous les cuisses à la place de la sangle.

Vous pouvez tenir cette posture jusqu’à 20 minutes. Observez le va-et-vient de votre respiration et appreciez ce moment de calme et de détente.

Bonne pratique!

www.facebook.com/celineantoineyoga

Juice Press

Depuis bien des années maintenant, la folie des jus est apparue à New York et il est facile de trouver un « health store » ou un « deli » proposant ces boissons bonnes pour la santé.

 

17JUICE-articleLarge

 

Mais c’est d’un nouveau type de jus dont j’aimerais vous parler: le « cold press’ jus (jus pressé à froid). Contrairement au jus pressé devant vous à la centrifugeuse, celui-la est pressé la veille car le processus est très long. Les fruits et les légumes sont réduits en bouillie, placés dans une poche perméable puis pressés avec une pression incroyable de telle sorte que presque chaque goutte visqueuse de jus est collectée, laissant derrière une pulpe qui est quasiment sèche. Il en ressort une boisson riche en couleur, savoureuse et pleine de substances nutritives.

Certains disent aussi que les lames des centrifugeuses produisent de la chaleur qui « cuisent » les ingrédients et neutralisent les enzymes du jus. Dans les « cold press » jus, la chaleur des lames est réduite à son minimum préservant ainsi toutes les qualités nutritionnelles des légumes et des fruits. Les vitamines, les enzymes, les minéraux et les qualités nutritives y sont jusqu’à 5 fois plus présents que dans les autres jus.

Les compagnies les plus connues qui utilisent la technique du « cold press » sur New York sont: Blue Print, Organic Avenue, Evolution Fresh, Creative Juice… mais ma marque préferrée et ce, de TRES loin, est JUICE PRESS (note: je ne connais personne qui travaille pour cette entreprise et je paie mes jus comme tout le monde; je suis tout simplement une adepte). Je suis conquise et séduite par la variété des jus qu’ils proposent. Chacun étant plus savoureux et surprenant que l’autre. Leurs recettes sont exquises et toutes les saveurs sont ressenties. Les fruits et légumes utilisés sont évidemment bios.

www.juicepress.com

En tant que professeur de yoga qui me déplace régulièrement d’un endroit à un autre pour enseigner et ayant un emploi du temps chargé, j’ai besoin de me sentir pleine d’energie pour donner mes cours. A chaque fois que je prends un de leur jus; je me sens satisfaite, légère et avec un regain d’énergie.

 

8-juice-cleanse_2

 

Mes jus préferés: « Simple Greens » à base de kale, concombre, citron, algue…, « Spicy Citrus »: citron, pamplemousse, gingembre, poivre de cayenne; « Lucky Seven »: betterave, carotte, poire, citron, gingembre…

Evidemment, toute bonne chose a un prix; chaque jus coûte environ 10 dollars.

www.facebook.com/celineantoineyoga

Une Attitude de Gratitude

Jeudi 28 novembre marquait la célébration de Thanksgiving aux Etats-Unis. Cette fête, à l’origine chrétienne et aujourd’hui laïque, est la plus respectée aux USA puisqu’elle touche tout le monde. C’est l’occasion pour les Américains de se retrouver en famille et de manger la fameuse dinde farcie et la tarte au potiron.

Cette tradition a pour signification d’être reconnaissant et de remercier pour ce que l’on a dans nos vies.

 

images-2

La première action de grâce est apparue au XVIIe siècle pour remercier de la moisson; c’est pour cela que cette fête a lieu en automne.

 

Habitant depuis 13 ans à New York, j’ai eu l’occasion de participer à diverses célébrations de Thanksgiving, des plus traditionnelles aux plus modernes.

Même si cette tradition ne fait pas partie de ma culture, j’apprécie énormément sa signification : être reconnaissant et remercier pour ce que l’on a. Cela me fait directement penser à un concept de la philosophie du Yoga: « Samtosha ». Ce dernier est souvent traduit par contentement.

C’est-à-dire, être satisfait de ce que l’on a et en être reconnaissant. Même si dans nos sociétés modernes de consommation, cela peut paraître plus facile à dire qu’à faire, c’est à mon avis notre seul moyen d’être heureux car il y aura toujours mieux ailleurs.

 

67093_10152374384279167_1115899048_n

« Ce n’est pas les gens heureux qui sont reconnaissants;

ce sont les gens reconnaissants qui sont heureux »

 

L’être humain a cette capacité fascinante à se focaliser sur le négatif. Admettons que plusieurs choses agréables, touchantes, émouvantes, soient arrivées au cours de la journée et aussi un fait qui nous a contrarié, froissé, frustré; il y a de très grandes chances que si quelqu’un nous demande comment s’est passé notre journée, nous commencions à lui mentionner cet événement négatif. Incroyable non ? C’est pourquoi, il est crucial de cultiver une attitude de gratitude au quotidien afin que notre état d’esprit commence à changer petit à petit.

Thanksgiving peut alors être notre moyen de faire le point sur notre chemin parcouru par rapport à l’année précédente.

Voici un petit exercice facile à appliquer au quotidien et qui peut avoir des effets durables sur du long terme: lorsque vous êtes au lit, avant de vous endormir, remémorez vous trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants. Ne cherchez pas trop loin, cela peut être tout simplement d’avoir un toit au-dessus votre tête, ou d’avoir ressenti le soleil sur votre visage… Au lieu de vous endormir sur une note négative, vous vous rendrez compte à quel point vous êtes chanceux.

 

« Si la seule prière que tu disais dans ta vie était « merci », cela serait suffisant » Meister Eckhart

www.facebook.com/celineantoineyoga