Strasbourg versus New York

merci_001

Un sentiment de gratitude

Je viens de rentrer à New York apres avoir passé sept semaines à Strasbourg pour y enseigner une formation Yogaworks de professeurs de yoga de 300 heures.

Ce fût une expérience formidable d’avoir l’opportunité de redécouvrir le rythme et l’ambiance française après 15 années de vie new-yorkaise.
Je voulais partager avec vous une liste non exhaustive des petites différences qui m’ont interpellée durant ce séjour:

. le calme des rues; même les sirènes de pompier ou de police semblaient être de la douce musique comparées à celles de New York!

. les gens qui ne regardent pas leur téléphone portable en marchant ou au restaurant. Et donc qui se regardent dans les yeux et en profitent pour vous faire un peu de charme dans la rue.
A New York, tout le monde a la tête collée à son téléphone et les accidents entre piétons ou pire, avec les voitures en traversant la rue ne sont pas rares!

. ne pas avoir à prendre de métro pour me déplacer: quel luxe! J’ai eu la chance de rester dans un appartement situé à 5 minutes à pied deYogamoves, là où j’enseignais. Mon activité à New York me conduit à prendre le métro de nombreuses fois par jour pour aller enseigner mes cours collectifs et particuliers. Et même si je suis reconnaissante de pouvoir me déplacer si facilement à New York grâce au métro, je regrette son niveau de décibels et les retards incessants.

. les français qui ne répondent pas à leurs e-mails dans l’heure où la journee mais peuvent prendre plusieurs jours ou semaines avant d’adresser votre question. Etant imprégnée de l’efficacité américaine, cette habitude là a pu me destabiliser quelque peu au début. Mais je me suis finalement rendue compte que la plupart des français ne mélange pas leur vie privée et professionnelle. Ce que je valorise énormément! Ici à New York, il n’y a plus de distinction entre vie privée et professionnelle. Les gens repondent à leurs e-mails à toute heure, sont sans cesse disponibles engendrant un stress croissant dans leur vie. Alors restez comme vous êtes et je prendrai mon mal en patience!

. les yogis français bien moins raides dans leurs fléchisseurs des hanches que les américains! Quelle différence! Une des raisons est que les américains passent beaucoup de temps assis devant leur ordinateur au travail ce qui contracte chroniquement ces muscles. Il y a aussi beaucoup de coureurs à New York et ces muscles sont extrêmement sollicités.

. les deux, trois kilos que j’ai pris! Je me suis laissée aller à retrouver certains goûts de mon enfance…

. difficile de manger au restaurant si on ne mange pas de produits laitiers. Dans le pays de la gastronomie, le beurre et la crème sont rois. Je ne mange plus de produits laitiers depuis 18 mois. A New York, je trouve facilement des restaurants qui cuisinent sans produits laitiers ou qui sont prêts à changer leur recette pour moi. Mais à Strasbourg, c’est compliqué! Le beurre fait tellement partie de la culture que les serveurs ne savent pas, bien souvent, que les plats en contiennent. Un d’entre eux m’a suggeré de prendre le dessert au caramel au beurre salé!

. le manque de magasins proposant des jus frais ou pressés à froid. A New York, ils ont poussés comme des champignons ces dernières années. Il est difficile de marcher quelques rues sans en voir un. Leur succès est phénoménal. J’en bois régulièrement ici entre deux cours.

. les incohérences du service à la française dont j’ai fait les frais avec entre autres, Air France et la SNCF. Je vous passerais les détails mais je suis toujours interloquée de voir comment on essaie de vous rendre responsable d’une erreur qui vient en fait de leur organisation. Aux Etats-Unis, le client est roi et la notion de service fait partie de la culture américaine. Ils feront donc tout en leur pouvoir pour débloquer la situation en votre faveur surtout s’ils sont responsables de la situation.

. Le style vestimentaire des français, la classe inée française. Que c’est agréable de voir des gens bien habillés et coquets. Le pantalon de yoga n’a pas encore envahi les trottoirs français!

Il y aurait encore bien des choses à rajouter mais au final, j’aime et me sens à l’aise dans ces deux cultures et je suis si reconnaissante de pouvoir passer de l’une à l’autre aussi facilement.
Je voudrais remercier tous les élèves qui m’ont accueillie si chaleureusement durant mon séjour. Que se soit les élèves de la formation, les élèves des cours collectifs et particuliers que j’ai enseignés. Vous m’avez permis de me sentir comme à la maison et cela n’a pas de prix. Merci énormement!!!
Les transitions à l’arrivée en France et en rentrant à NY se sont faites toute en douceur et avec beaucoup de fluidité. Et pour cela aussi, je suis reconnaissante. Reconnaissante d’avoir le yoga dans ma vie qui me permet de rester présente, centrée, ancrée quelque soit l’endroit où je me trouve.
« Hatha Yoga Anushasanam »: la pratique du yoga est ici et maintenant.

Namaste,

 

 

Share this PostShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrShare on Facebook