Questions/réponses sur les bienfaits du yoga comme thérapie alternative

7bbd0386-8db4-43b4-8d21-3426df89c5d5

 

Questions/réponses sur les bienfaits du yoga comme thérapie alternative.

Une de mes amies m’a contactée pour me poser quelques questions au sujet d’un mémoire qu’elle écrit sur les bienfaits des thérapies liées au corps et à l’esprit. Elle m’a posée des questions sur le yoga. Je souhaitais partager mes réponses avec vous.

 

Quel impact le yoga a ou pourrait avoir sur nos sociétes modernes?Il est gigantesque! Plus les sociétés dans lesquelles nous vivons sont trépidantes, frénétiques, plus la pratique du Yoga est nécessaire pour faire le contre poids. Les gens sont de moins en moins en connexion avec eux-mêmes, ils perdent la compréhension de qui ils sont vraiment. La communion avec la Nature devient aussi de moins en moins présente dans notre monde moderne. Les gens sont sous pression au travail, à la maison et toujours joignables sur leurs portables et via e-mails. Ainsi, la vie est devenue pleine de stress. Un stress chronique; ce mal vicieux qui engendre de nombreuses maladies et parfois même la mort. Au Japon, par exemple, ils ont un mot pour décrire quelqun qui meurt en raison d’un niveau de stress trop important au travail.
Il a été observé que le yoga aide les gens à se relaxer et à mieux accepter ce qui se passe dans leur vie, leur permettant alors de mieux gérer leur stress. En pratiquant le yoga, ils enclenchent le système parasympathique qui combat les effets du stress et permet au corps de se réparer et de guérir.Penses tu que le yoga est devenu plus populaire et important par rapport aux dernières décennies? Et si oui, comment et pourquoi?Sans aucun doute! Mon expérience est basée aux Etats Unis et plus particulièrement à New York. Sur les 20 dernières années, le yoga est devenu très répandu. Il est passé dans la culture de notre société, il est devenu courant et on le voit souvent utilisé dans des publicités pour vendre des produits ordinaires. Le yoga est maintenant partout, à chaque coin de rue de New York. De nos jours, les formations de professeurs de yoga sont offertes dans quasiment chaque studio de yoga.
Je pense que le yoga a pris une telle ampleur pour deux raisons. Tout d’abord, comme je l’ai expliqué dans la première question, les gens se sentent perdus, totallement déconnectés de leur essence. Le yoga a le potentiel de les ramener dans le moment présent et de les aider à découvrir les différentes facettes de leur être pas à pas. Cela attire de plus en plus de personnes qui se sentent submergées par le travail, la famille et la société.
La deuxième raison est que les américains sont portés sur leur aspect physique et leur corp. Aujourd’hui, la facon dont le yoga est présenté aux gens a beaucoup avoir avec renforcer le corps et l’étirer, ce qui est très attirant pour beaucoup. De nombreux élèves débutent la pratique du yoga pour se sentir mieux dans leur corps mais ils réalisent rapidement que le yoga est beaucoup plus que cela: la connexion avec la respiration, la méditation, la spiritualité… Il s’agit d’une philosophie de vie.De ta propre expérience, est ce que le yoga est pratiqué principalement par des personnes ayant des revenus élevés ou s’addresse t’il à toutes les couches sociales?De par mon experience, le yoga est pratiqué par tout le monde: depuis les bébés avec leurs mamans, aux enfants, adolescents, adultes jusqu’aux personnes agées peu importe leurs revenus et leur sexe.
Les personnes qui ont des revenus plus élevés auront tendance à prendre des cours particuliers plutôt que d’aller dans un cours collectif mais c’est la seule différence.A ton avis, quel est impact le yoga peut avoir sur les jeunes (personnes entre 14 et 24 ans)?

Le yoga a un profond impact sur le développement de la personnalité d’une jeune personne, ses valeurs et sa compréhension d’elle-même mais aussi des autres.
Des valeurs comme la compassion, l’acceptation, le pardon, la patience, la bienveillance et la force se forgent lorsqu’on pratique le yoga. Les jeunes s’intéressent alors plus aux autres et à la planète Terre, ils comprennent que tout est interdépendant. Ils sont aussi mieux armés à faire face aux difficultés et ils comprennent que ces dernières font partie intégrante de la vie. Ils sont plus ancrés et généralement ils obtiennent de meilleurs résultats dans leurs études car ils savent mieux gérer leur stress.

 

Est-ce que l’âge auquel quelqun commence à pratiquer le yoga a de l’importance?

Plus une personne commence à pratiquer le yoga à un jeune âge et plus les effets seront prononcés. Avec l’âge, le plus difficile est d’être conscient que nous avons créé des schémas émotionnels et mentaux. Une fois cette conscience installée, alors il faut arriver à les briser afin de définir de nouveaux schémas plus utiles et sains. Ainsi, le plus tôt on commence à pratiquer le yoga, le mieux car notre terrain mental et émotionnel est quasi vierge.

Même si tu n’as pas travaillé particulièrement avec des gens atteints de dépression, comment, à ton avis, le yoga pourrait aider ce genre de patients?

Le yoga serait très utile pour les personnes atteintes de dépression. Cette condition les rend souvent léthargiques et ainsi, le simple fait de les faire bouger et de les aider à se connecter à leur respiration aura un effet immédiat. Notre énergie, ce que l’on appelle « Prana » en Sanskrit, est transportée par la respiration donc plus le corps s’ouvre, plus le souffle sera profond et plus l’énergie va circuler librement. Les personnes déprimées ont tendance à fermer leur poitrine et laisser leurs épaules rouler vers l’avant et le sol pour se protéger. Ainsi, des postures telles que des flexions arrières douces par exemple, aideront à combattre cette tendance.
Leur enseigner la méditation sera aussi une technique précieuse pour les personnes souffrant de dépression. Les études ont montré que grâce à la méditation, on peut reprogrammer son cerveau et activer des parties associées à la compassion, la bienveillance.

De ton travail avec d’autres patients, quelles réactions ou améliorations as tu remarqué dans leur comportement et leur rétablissement?

En plus de travailler avec des personnes qui ont des blessures physiques (il s’agit ici plus d’un travail de réeducation), je travaille avec des femmes enceintes, des femmes qui font des FIV (Fécondation In Vitro) ainsi que des personnes atteintes de cancer. Tous, doivent gérer de l’anxiété et du stress à des degrès différents en fonction de leur situation. C’est surtout vrai pour les femmes qui réalisent une FIV et les gens atteints de cancer. La peur que la FIV ne fonctionne pas alors que le processus est extrêmement exigeant tant sur le plan psychologique que physique; l’anxiété de perdre la bataille contre le cancer ou lorsqu’ils parviennent à le combattre, la peur qu’il reviendra.
Le yoga les aide à être plus en connexion avec leur corps et à reconnaître et accepter leurs émotions et ce qu’ils vivent.
En utilisant des pranayamas (techniques de respiration), des postures reposantes avec beaucoup de support sous le corps pour lui permettre de se relacher complétement et de la méditation, ces personnes arrivent mieux à gérer les difficultés que posent leur condition. Ils deviennent plus calmes et plus en confiance. Ils parviennent à déclencher leur système parasympatique. Nous savons scientifiquement que lorsque ce système est activé, alors le corps commence le processus de guérison avec plus d’aisance ou que les chances de tomber enceinte deviennent plus importantes.

Penses tu que l’espace (ou l’architecture de l’environnement) où le yoga est pratiqué a une influence sur les thérapies et sur les personnes qui souffrent par exemple de dépression? Est-ce un critère primordial ou secondaire?

Si quelqun souffre de dépression alors oui, je crois que l’espace où le yoga est pratiqué a beaucoup d’importance. Il doit est extrêmement propre, sans encombrement, avec des couleurs douces et apaisantes, une vue sur la nature serait idéal, la lumière du soleil pénétrant l’espace, l’utilisation de l’aromathérapie aidera aussi.
En fait, ce type d’environnement, sera un atout important quelle que soit la condition de la personne. Un des principes de la philosophie du yoga est « saucha » ce qui signifie pureté, propreté: de notre corps bien sûr mais également de l’endroit dans lequel le yoga est pratiqué.
Ceci étant dit, je pense que l’élément le plus important est le professeur. Son comportement, sa voix, la façon dont il/elle interagit avec les personnes. Le professeur, grâce à sa compassion, sa capacité d’écoute, ses connaissances, doit créer un environnement où les patients se sentent en sécurité et pris en compte. C’est la seule façon pour qu’ils soient réceptifs et puissent commencer leur processus de guérison.

Share this PostTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *